L’Observatoire des internautes NetObserver a publié le 17 mars les résultats d’une étude réalisée auprès de plus de 260 000 internautes français, de septembre à novembre 2008, sur leurs choix de consommation. Les trois quarts (74,3 %) préfèrent acheter les marques de distributeur plus connues sous le sigle MDD.

72,2 % des internautes sondés achètent ainsi des produits d’entretien MDD. La même tendance est visible pour les produits alimentaires tout comme 80 % des internautes allemands.

59,1 % des internautes français choisissent les produits MDD pour leurs animaux domestiques.

Mais cette tendance s’inverse pour les produits d’hygiène et de beauté puisque 60,7 % des internautes interrogés accordent leur préférence aux grandes marques. Selon NetObserver, l’intérêt tardif des MDD à ce créneau expliquerait ce fait.

Apparues en 1869 en Grande Bretagne avec Sainsbury, les MDD ne se sont véritablement développées qu’à partir de 1976 avec le lancement des produits libres alimentaires et d’hygiène Carrefour. Elles se sont diversifiées et se retrouvent désormais dans tous les rayons de la consommation.

Pressions économiques et concurrentielles, sophistication avec la mise en rayon de gammes thématiques et premium, bio et traditionnelles, accès à la télévision permettent aujourd’hui aux distributeurs de positionner leurs propres lignes de produits comme une alternative aux grandes marques nationales. Outre le prix, l’argument mise sur la qualité, le choix et le terroir. Les MDD séduisent de plus en plus les Européens pour le rapport qualité/prix (37 % moins cher qu’un produit de marque nationale).