Quelques battements d’ailes ont amené le vent
Alors qu’il pleut du ciel sur le vaste océan
Des rayons de lumière épris du firmament

Du froufrou des vagues caressant le brisant
Un nouveau jour se lève alerte et flamboyant
Il est beau, il est chaud, il est même éclatant

Parfois le cœur de l’homme s’emplit abondamment
De clapotis d’écumes sur le doux sable blanc
Il goûte à l’essentiel : dans l’émerveillement

ll sait qu’il vibre aussi au cœur des éléments
Il est l’inspiration que portent les courants
Pour enfanter le monde d’un rêve incandescent